Ville de la Madeleine

Les tribunes du mois de décembre 2020

MOBILISÉS POUR NOS COMMERCES (1)

Redoutant que les commerces de proximité n’aient pas la capacité de résister économiquement à un second confinement et partageant le même attachement pour ces acteurs essentiels de l’économie locale, les Maires de Marquette, Saint-André, Wambrechies et La Madeleine se sont réunis pour se mobiliser en leur faveur, en appelant leurs habitants à se comporter en « consomm’acteurs » raisonnables et responsables, faisant le choix de l’achat local. Nous saluons cette belle initiative collective et concrète en faveur des commerces de proximité qui sont aussi acteurs et créateurs de lien social entre nos concitoyens.

MOBILISÉS POUR NOS COMMERCES (2)

A l’occasion du prochain conseil municipal notre majorité manifestera à nouveau son soutien au tissu de commerces locaux par l’intermédiaire de nouvelles aides délivrées à l’union des commerçants qui permettront notamment d’expérimenter un système local de « click and get », afin d’accompagner et de stimuler la réouverture des commerces de proximité, en particulier dans la période des fêtes de fin d’année, grâce à la mise en place d’un système de livraison douce à domicile. Dans nos achats du quotidien, comme dans nos achats de fêtes, soyons tous mobilisés et solidaires de nos commerces de proximité. Faisons tous le choix de l’achat madeleinois.

IGNORANCES COUPABLES

Dans sa dernière tribune, l’opposition municipale prend pour cible le projet de « Hameau Commercial » et celui de redynamisation économique de la friche SNCF. Ce faisant, l’opposition municipale ignore la nature même du projet de « hameau commercial » qui est constitué d’un ensemble d’unités commerciales indépendantes et affichant une belle diversité. Ce faisant, l’opposition municipale ignore la carence actuelle d’une offre commerciale au sein du quartier Saint Charles, carence qui sera comblée par les projets précités, au bénéfice premier des habitants de ce quartier. Ce faisant, l’opposition municipale ignore le potentiel de création d’emplois porté par ces deux projets au moment où s’annonce une grande crise économique et sociale. Ce faisant, et au final, l’opposition municipale montre toutes ces ignorances.

LA MADELEINE RECOMPENSÉE (1)

Engagée sur les enjeux environnementaux et de santé publique, La Madeleine a adopté à l’été 2019 un nouveau Plan de Déplacements Doux et un Plan de lutte contre la pollution aux particules fines. Ces dispositifs viennent d’être salués au plan national dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) lancé par les Ministères de la Transition Ecologique et de la Santé pour mettre en valeur les démarches lancées par des collectivités. La Ville de La Madeleine figure ainsi parmi cinq lauréats aux côtés des villes d’Aubervilliers, de Bordeaux, de Grenoble et de Limoges, toutes distinguées pour leurs efforts en matière d’environnement et de santé. Nous nous félicitons de voir la Ville de La Madeleine prise demain en exemple par les collectivités de France qui souhaiteront s’inspirer de ses initiatives pour concrétiser de leurs côtés des actions similaires.

LA MADELEINE RECOMPENSÉE (2)

Organisé par la Région Hauts-de-France, le Challenge de la Mobilité vise à promouvoir les modes de transports alternatifs à la voiture individuelle auprès des actifs, pour leurs trajets domicile-travail et à valoriser les bonnes pratiques en matière de mobilité. Dans cette compétition, La Madeleine a été une nouvelle fois récompensée en obtenant le 1er prix dans la catégorie des modes actifs de déplacement pour les institutions, le 4ème prix pour l’utilisation des transports en commun et le 6ème prix pour l’utilisation du covoiturage. Nous sommes heureux et fiers de la mobilisation et de la motivation du personnel municipal qui permet ainsi d’inscrire encore un peu plus notre commune dans la transition écologique. Merci et félicitations à eux ! Bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous !

« La Madeleine que nous aimons »
Groupe des élus de la Majorité Municipale

Lors du conseil du 12 octobre 2020, la majorité a voté la réduction des subventions aux écoles de la Madeleine, publiques comme privées. Le motif ? Le confinement du 16 mars au 10 mai et la reprise progressive de l'école entre le 11 mai et le 3 juillet. Notre groupe a voté contre cette délibération.

De quoi parle-t-on ? Ce sont 11 euros par enfant qui sont versés chaque année par la Ville pour aider les équipes pédagogiques à la mise en place de projets de sorties, de découverte, de culture. C’est ainsi une dépense de 15 219 euros que la majorité municipale a décidé de réduire à 9 124 euros, soit 40% en moins pour les écoles. Rappelons que le budget de la ville est de 20 millions.

Pour quelle raison ? La COVID. C’est le principe de la double peine : non seulement l’école n’a pas pu mener son projet pédagogique à son terme mais la ville lui ampute son budget.

Comment peut-il être opportun de réduire de 40% le montant initialement prévu en cette période de crise et après un confinement qui a eu une incidence sur la sociabilisation essentielle des élèves ?

Pour faire face à une crise comme celle-ci, il est justement nécessaire, à l’opposé, de s’adapter et de se réinventer. Les enfants ne pourront vraisemblablement pas aller « hors les murs » pour une classe verte, un cinéma, un musée. Faut-il les priver d’ouverture pour autant ?

Il est possible et autorisé de leur proposer des projets permettant d’amener dans leur classe, la culture, la nature, des spectacles, etc. C’est d’autant plus important que les enfants n’ont plus accès aux structures culturelles et sportives du territoire. Cette année aura également été difficile pour les apprentissages. Des projets doivent pouvoir être financés afin de les renforcer et les diversifier. Dans le contexte actuel, les actions en direction des enfants sont essentielles pour maintenir du lien social, favoriser la citoyenneté, identifier les possibles situations de mal-être liées à la situation exceptionnelle que nous vivons et pour leur bonheur d’écolier.

Le budget des écoles ne doit donc pas devenir une variable d’ajustement budgétaire. Soutenons-le.

www.agir-avenir.org - contactatagir-avenir [dot] org

« Agir pour l’avenir »